INTERIEUR [s]

Random work from Rosella Fida | Performances/Installations | INTERIEUR [s]
1/20

INTERIEUR [s] Quand l’intime croise mon intimité et l’intérieur devient mon extérieur « L’intime, c’est, au superlatif, le tréfonds, ce que l’individu a, consciemment ou non, au fond de soi, c’est son domaine particulier, son for intérieur. Dans cet intérieur, il y a ce qui y est de fondation et qui y demeure, et qui n’est extériorisé que rarement et souvent involontairement, il y a aussi ce qui y a pénétré, à notre insu ou de notre plein gré, objets ou êtres. L’intime est lieu de réserves, lieu d’où s’échappe parfois ce que nous prétendons être ou ce qui révèle à autrui notre intimité, ab imo pectore, et lieu où s’accumule ce que nous emmagasinons, in imo pectore. » -
Extrait de: L’expression de l’intime et de l’intimité dans la langue grecque, Michel Casevitz

Parvis de la Cathédrale Notre Dame d’Amiens Installation-performance à partir d’une démarche d’exploration de l’intime, de la place de l’individu parmi les autres et en lui-même.

Ramener à la surface cette partie en nous qu’on cache aux autres et qu’on met à nu dans nos intérieurs, dans nos maisons.

En quête d’un lien avec la ville, le quartier qui l’entoure et les badauds, j’amène mon atelier en plein air. Cette relation avec l’extérieur nourrit une action d’improvisation de tous les jours.

Sous le regard des passants, pendant 4 semaines, je construis avec la terre.

Performance DU 5 AU 19 JUILLET 2011 L’installation est visible jusqu’au 26 septembre 2011

INTERIEUR [s] On the site of the Cathedral of Amiens, in front of the passersby, the material, clay, helps me enter an intellectual game of hide and seek intimacy. I believe that through the work of art requiring a considerable amount of construction-deconstruction, it is possible to rediscover the intimate, the inner self in a subtle dialogue with other intimate me. Clay helps create a relation between the viewers themselves as well between them and the artwork. Construction-deconstruction to cross a line and find a different space where the true artwork exist. Over 4 weeks I build an interior in clay and 3 months later I come back on the site to deconstruct everything and leave the place empty. Performance from the 5th to the 19th of July 2011 The installation is visible until the 26th of September 2011